Accueil Nous localiser Faire un DON Contact
CAMFAIDS et Droits Humains

IDAHOT 2017 A CAMFAIDS : CONCR...

CEREMONIE DE CLOTURE DU MOIS D...

SOIREE DE GALA TRANS HAUT EN C...

VISITE DE TRAVAIL ENTRE CAMFAI...

RAPPORT d'activité annuel 201...

LANCEMENT OFFICIEL DU PROJET B...

Michel ENGAMA - le PCA...

Ambassade de Belgique au Camer...

Ambassade des USA au Cameroun...

POUR CAUSE D'HOMOPHOBIE , LES ...

OBOUDIGUI CECILIA - Trésorier...

Nickel Rachid KAMEN LIWANDI, d...

Jean Marie YENE NKOUDOU dit AD...

Le bureau au 8 janvier 2018...

CELEBRATION DU 1 er DECEMBRE A...

POUR CAUSE D'HOMOPHOBIE , LES PERSONNES LGBT DE YAOUNDE NE SONT PLUS AUTORISEES A FREQUENTER LE SNACK BAR L' ALIZEE

Agence Systeme

- Lu 33 fois 

La situation des personnes LGBT au Cameroun et précisément à Yaounde ne cesse de se détériorer , et ceci malgré le combat acharné et résolu des associations de lutte contre le vih sida et de defense des droits de celles-ci dont CAMFAIDS . Dernière illustration en date , l'interdiction faite aux personnes LGBT par le gérant du snack bar l'ALIZEE situé au quartier ESSOS et plus précisément au lieu dit " CAMP SONEL" (ou les personnes LGBT trouvaient une relative liberté dans leur mouvement et dans l'affirmation de leur identité) ; Le couperet et l'écriteau sont tombés comme des condamnations et des préavis de déguerpir sans délais comme le stipule ce communiqué sus photographié et sans signature plaqué sur un pilier et proche duquel flotte un drapeau du Cameroun donc la présence est un signe qui à aussi son poids preuve de la lacheté des gérants , qui pendant des années se sont enrichies grâce aux recettes émanant de la bourse des personnes LTGBT) en ce haut lieu de divertissement et constaté par deux (02)membres de CAMFAIDS qui voulant expurger les difficultés liées à la semaine pénible écoulée ,ont voulu comme à l'accoutumé prendre un pot en ce haut lieu de la tolérance et de l'acceptation de la différence qu'était cet havre de paix.

La situation semble d'autant plus inquiétante du fait que cela s'inscrit dans une brusque monté de fièvre d'actes défavorable à l'épanouissement des personnes LGBT à YAOUNDE .

1er signaux : l'adoption par les députés puis la promulgation le 12 juillet par le Président de la République du Cameroun du nouveau Code Pénal , qui consacrait en son article 347 nouveau la criminalisation des rapports sexuels entre personne de même sexe et ceci au grand dam des récriminations des associations LGBT du Cameroun dont la CAMFAIDS et des chancelleries occidentales .

2ème signaux : l'arrestation pendant 24 heures des danseurs du snack bar le "MISTRAL"qui , pour son malheur à la réputation de se transformer chaque samedi en haut lieu de rencontre et d,épanouissement des personnes LGBT ; détention pour les malheureux qui s'était terminée par le versement d'une somme de vingt mille francs (20.000 FCFA) soit sensiblement quarante dollar américain (40$) , comme relaté dans le mensuel "ESPOIR DE VIE " publié par la CAMFAIDS au mois d'Août.

3ème signaux inquiétant : Bien que effectué dans un cadre de fermeture des débits de boisson à partir de minuit en lien avec l'organisation de différentes manifestations sportives ( coupe d'Afrique des Nations Féminine ) ; le rafle opéré dans la nuit de samedi 08 Octobre 2016 au snack bar "Le MISTRAL" et ou près d'une vingtaine de personnes LGBT avaient été détenues pendant des heures au commissariat du 4ème arrondissement de Yaoundé , sans motif précis.

Tous ces incidents qui traduisent à suffisance de la situation d'extrême précarité dont sont victimes les personnes LGBT , mérite qu'on s'y attarde et que des actions soient entreprises pour qu'afin cesse ces actes qui, pour la CAMFAIDS ne sont que la dernière perle d'un collier déjà bien garnit en terme de violences et de violations des droits humains et de discrimination sur la base de l'orientation sexuelle, reniant de ce fait le principe compris dans la DUDH auquel il a souscrit librement.

QUI SOMMES NOUS?

Nos activités

GLAD'S AWARD TRANSGENRE 2016, APOTHEOSE DE FIN D'ANNEE A LA CAMFAIDS

Cette cérémonie placée sous l'égide de la cellule genre et identité de CAMFAIDS avait pour but de célébrer l'Homme dans toute sa diversité et de mettre en lumière l'existence d'une communa ...

Voir l'article
- Lu 33 fois

Briser le silence, lever les tabous, mieux informer sur les violences basées sur le genre en Afrique de l’Ouest

Cet atelier qui est une activité du projet « Briser le silence, lever les tabous, mieux informer sur les violences basées sur le genre en Afrique de l’Ouest » visait à renforcer les capacités ...

Voir l'article
- Lu 33 fois
NOS ARTICLES
Divers
NOS PARTENAIRES
Bailleurs et autres
Ambassades
NOTRE CENTRE
Notre equipe
QUI SOMMES NOUS?
Missions, visions, organigramme
Nos activités
NOS RAPPORTS
Annuels
Rapports d Activités

Les VISITEURS